Inspiration

À l’aube de ton regard,

Mon visage sans fard,

Se dessine dans les pâles contours du soir,

Dans cette composition,

Un chat s’est posé sur moi.

À l’instar des plus sages sur Gaia,

Il semble vivre sans complications,

Sans une once d’agitation,

Toujours en adéquation avec son environnement,

Il joue, il mange, il dort, toujours égoïstement,

Non par vanité mais par vérité,

La réalité ne peut qu’être subjectivité,

Ses sens sont si aiguisés,

Qu’il n’a point besoin de parler.

Je contemple ce chat, si effacé,

Chacune de ses réactions est adaptée,

À l’inverse de notre civilisation,

Qui est en perpétuelle agitation.

En déposant notre mental calmement,

Toutes nos réflexions pacifiquement,

Nous avons une chance de voir dans le noir.

Non grâce à notre vision,

Mais grâce à nos perceptions.

C’est ainsi que le chat, sans fard,

M’apprend à vivre, sans nul autre égard,

Sa proximité m’apaise et sa chaleur me berce.

Je me plaît à le regarder,

Car il me rappelle l’essentiel.

C’est ainsi que sur cette toile,

Tu admires une part d’étoile.

 

Lumineusement,

 

Alizée

Catégories : inspirations

%d blogueurs aiment cette page :