Le régime paléolithique est un mode alimentaire qui a été inventé par le Dr Eaton un radiologiste et un anthropologue médical. À la base de ce régime une réflexion simple : nous sommes les descendants d’une lignée d’hommes chasseurs-cueilleurs au temps du paléolithique et depuis, nous n’avons presque pas évoluer génétiquement.

Si tu as lu mes précédents articles cela te dira forcément quelque chose…(Panorama des alimentations végétales & Le régime du Dr Seignalet)

L’alimentation au temps du Paléolithique

 

C’est ce que manger les humains de façon naturelle. Ils cueillaient des baies, des fruits et des plantes qui se trouvaient à proximité de leur environnement. Ils chassaient de petits gibiers et des poissons. Il n’y avait pas encore de maladies dégénératives et ces hommes devaient avoir une excellente forme physique pour être en mesure de survivre à leur environnement. Aujourd’hui, il existe des populations indigènes qui vivent encore comme cette époque et il se trouve qu’il y a une absence de maladies contemporaines.

 

Comme je te l’ai précédemment dit, notre génome n’a que très peu changé depuis le paléolithique. Si c’est bien le cas, pourquoi avons-nous changé d’alimentation si celle-ci n’est pas physiologique ? On est en droit de se poser la question… C’est à l’ère de notre sédentarisation et donc du début de l’agriculture que nos modes de consommation ont été complètement bouleversés. Nous n’avions plus les mêmes besoins et surtout plus les mêmes contraintes. Au lieu d’aller chercher de la nourriture, nous avons cultivé des plantes et élever des animaux nécessaires à notre survie.

Cette évolution est le produit de la vie. Est-elle négative ? Je ne sais pas… L’important est notre présent, ce que tu fais instants après instants pour être en accords avec qui tu es vraiment pour être en meilleure santé, avoir plus d’énergie, être bien dans ta tête, te sentir libre et heureux.

Voici une liste de bénéfices qu’induit ce type de régime :

  • Une perte de poids si elle est nécessaire
  • Une amélioration de son état de santé
  • Un regain d’énergie
  • Une meilleure satiété et une glycémie plus stable
  • Une amélioration de sa digestion
  • Le soulagement de certaines maladies auto-immunes.

Le régime paléolithique se rapproche du régime Seignalet dont je vous ai parlé dans un autre article (voir l’article : Le régime hypotoxique du Dr Seignalet qui soulage 91 maladies). Le point commun entre ces deux régimes et qu’ils excluent tous deux les céréales mutées, les produits laitiers et les aliments transformés donc industriels.

Ne serait-ce pas là les éléments déterminants de nos maladies contemporaines ?

 

 

Se mettre au régime paléolithique

 

Le principe clé de ce régime est sa faiblesse en glucides. Les glucides regroupent tous les aliments contenant en majorité des « sucres ». Tous les aliments à base de farine, les fruits, le miel, les céréales, les légumineuses (pois, lentilles…) et les sucres d’origines naturelles ou de synthèses.

 

Les aliments autorisés

  • les viandes maigres, les volailles, les poissons, les fruits de mer et les oeufs.
  • Fruits et les légumes pauvres en amidon (glucide complexe, pomme de terre = riche VS brocolis = pauvre)
  • les noix et les graines

 

Les aliments qui sont à consommer avec modération

  • les huiles
  • les avocats
  • le thé et le café
  • les boissons alcoolisées
  • les fruits secs.

 

Les aliments à supprimer

  • les féculents : produits à base de farine, céréales, légumineuses
  • les produits laitiers : lait, yaourt, beurre, fromage, crème…
  • les produits transformés
  • les aliments trop salé
  • le sucre
  • les boissons gazeuses.

 

 

Pourquoi le régime paléolithique à autant de succès ?

 

Cette alimentation a eu des résultats sur un grand nombre de personnes, bénéficiant ainsi de tous les bénéfices que je t’ai décrits plus haut. Des sportifs, des célébrités, des influenceurs ce sont mis à ce régime et de plus en plus de sites internets ne sont dédiés qu’à cette alimentation. Nous souhaitons toujours plus de naturel et revenir à l’essentiel…Cette alimentation s’inscrit en tout point dans cette vague consciente des enjeux de notre alimentation dans notre santé.

Le Dr Eaton explique point par point pourquoi ce régime est idéal et dans notre monde cartésien on privilégiera toujours l’homme de raison à l’homme d’intuition.

 

Comment ?

  • L’abondance en fruits et légumes permet un équilibre acido-basique optimal dans le corps.
  • La teneur élevée en oméga 3 par les graines et les poissons ont des effets bénéfiques sur la santé du système cardio-vasculaire et du système nerveux qui est l’un de ses principaux nutriments.
  • L’apport élevé en fibres réduit le taux de cholestérol et la glycémie sanguine, permettant ainsi une meilleure santé intestinale en venant nourrir le microbiote.
  • Et surtout l’absence de produits transformés et industriels, de produits laitiers, de céréales génétiquement modifiées, huiles trans, d’aliments à index glycémique haut…qui engendre la plupart de nos dérèglements métaboliques entraînants des complications de notre état de santé à long terme.

Le régime paléolithique : un retour aux sources

Critiques sur cette alimentation

 

C’est un régime qui permet un plus grand bien-être, une perte de poids si elle est nécessaire et peut être suivi partout, même en déplacement. Mais comme tout alimentation qui supprime une catégorie d’aliment, elle a son lot de contraintes.

 

Critiques négatives

  • Devoir réinventer sans cesse sa cuisine pour ne pas tomber dans la monotonie.
  • Un possible excès de protéines surtout au niveau des viandes rouges qui sont riches en purines. Elles libèrent des déchets difficiles à éliminer par le corps lors de leur assimilation.

 Pour les protéines : on compte en moyenne 1,8g / kilos de poids, ce chiffre variant selon ton activité physique.  Tu peux en consommer moins si tu es sédentaire et que tu n’as pas d’activité physique (je t’invite à y remédier !) ou en manger plus si tu pratiques un sport de force ou que tu travailles avec de lourdes charges.

  • Surconsommer des huiles, des graines, des poissons gras… qui peuvent à l’excès augmenter votre taux de cholestérol et apporter d’une manière trop importante des acides gras saturés et insaturés.
  • Ne soyez pas fanatique ! Si tu penses qu’il est bon pour toi et qu’il te fait du bien, n’essaye pas de convertir à tout prix les autres. Ils n’ont sûrement pas les mêmes problématiques que toi. Ce régime demande de la discipline car on exclut une famille d’aliment alors fais preuve de bienveillance et d’esprit critique !
  • La chose à redouter est l’effet yo-yo car l’exclusion totale d’une majeure partie des glucides. Cela peut conduire à un déficit nutritionnel dans le corps et ainsi vous donner des envies de sucres ou de féculents comme les pâtes ou une bonne baguette de pain bien blanche !
  • On peut craindre de nombreuses frustrations : soit vigilant à te faire plaisir, c’est mon conseil numéro 1 ! Tout ce qui est mangé sans plaisir ne t’apportera pas la quantité espérée en micro-nutriments aussi bon soit le produit.
  • Si ces frustrations se multiplient elles peuvent conduire à des fringales ou des compulsions alimentaires. Ajoutées à des problématiques personnelles ou professionnelles, tu peux tomber très facilement dans les troubles du comportement alimentaire. Alors, vigilance !

 

Conseils

Par de nombreux aspects je suis en accord avec ce régime mais je vous conseillerai de mettre en place certains aménagement pour que celui-ci soit agréable à suivre.

Si tu veux te mettre au paléo, je te recommande de t’octroyer pendant la semaine des repas plaisirs sans aucune contrainte pour tenir ce régime durablement et bénéficier de ses effets. Attention, ceux-ci sont ponctuels ! Si tu n’arrives pas à mettre en place cette alimentation dans ta vie ou que cela te cause trop de désagréments alors change !

Selon tes sensations corporelles tu peux intégrer à ce régime le quinoa et le sarrasin pour être plus flexible. Tu peux aussi conserver certaines règles que tu trouves intéressantes et modifié ce qui ne te semble pas en cohérence avec toi.  Si tu souhaites conserver certaines céréales non transformées comme le kamut et le petit-épeautre pourquoi pas si tu les digères bien… de multiples variantes sont possibles selon ton profil et ton but en adoptant ce régime.

Par contre, si tu souhaites te mettre au paléo car tu as une maladie et tu penses que cette alimentation pourrait grandement t’aider alors soit irréprochable. Mets toutes tes chances de ton côté et tente ce régime !

 

 

Le mode de vie paléolithique n’est pas qu’une question d’alimentation

 

Les hommes du Paléolithique mangeaient l’alimentation qui se trouver à leur proximité mais ils avaient aussi une activité physique beaucoup plus importante que celle que nous avons à l’heure actuelle. Elle était basée sur des déplacements longs, des efforts courts et intenses ainsi que des mouvements qui mobilisaient tous leur corps. On les nomme aujourd’hui des « mouvements polyarticulaires ». Ils vont activer simultanément ou dans un même exercice plusieurs groupes de muscles. On appelle séance de HIIT ou High Intensity Interval Training des séances de hautes intensités dans un intervalle de temps cours. En général, elle rassemble des exercices cardio et polyarticulaires avec 30 seconde d’efforts et 20 secondes de repos ou 20″-20″ sur 10 à 20 minutes en moyenne.

Aujourd’hui pour les plus motivés d’entre nous, nous faisons du jogging, du fitness, de la danse, du yoga mais nous sommes 60 % à être sédentaire et sans activités physiques ! Le plus important est de trouver une activité physique qui te plaise que ce soit chez toi, en salle, avec d’autres personnes ou en individuel le but et de bouger, bouger, BOUGER !

Il existe des courants sportifs qui essaient de reproduire les mouvements naturels pour sculpter le corps et avoir une activité physique la plus physiologique qui soit. Le plus connus est le crossfit mais bien d’autres ont vu le jour : Movnat, la gymnastique naturelle

Pour avoir une hygiène de vie globale tu dois prendre en compte ce paramètre et trouver une activité physique qui te motive pour avoir plus d’énergie, avoir une meilleure santé sur le long terme et réduire ton stress !

 

De l’homme paléolithique à l’homme contemporain

 

Même si l’aspect psychologique et la gestion du stress n’est pas abordé dans ce régime je tiens à faire un complément d’information. Si l’on compare l’alimentation et l’activité physique du paléolithique à notre alimentation contemporaine il y a bien-sûr des différences. D’une façon analogue, si nous comparons le stress que subissaient les hommes du Paléolithique et ce que l’on subit aujourd’hui, l’écart est considérable.

N’oublions pas que le cerveau et le corps sont liés incontestablement. C’est ce que l’on appelle la psychosomatique et la somato-psychique. Le corps influe sur nos pensées, nos émotions, notre humeur et l’inverse est vrai. Je t’invite ici à utiliser ton discernement et ton esprit critique. Nous savons maintenant que le stress ou notre état d’être joue un rôle important dans notre corps tant sur nos hormones que sur notre état de carences ou de surcharges.

Comparativement le stress que nous subissons est beaucoup plus récurrent tant sur le plan physiologique que psychique. Les pollutions de la vie urbaine ou rural et celle nos sens (bruit, odeur, exhausteur de goût…) sont intenses et quotidiennes. Sur le plan psychique notre travail, les horaires imposés, la gestion de notre vie privée, l’administratif, la politique, les actualités entre autres sont autant de stress surajouter à nos profonds questionnements.

Réfléchis quelque temps à ce que je viens de te dire avant de te lancer dans ce régime. Je considère que nous n’avons pas les mêmes besoins qu’au temps du paléolithique et que notre alimentation n’a plus le même potentiel énergétique (en micronutriments) qu’auparavant. De part ces deux aspects, je considère ce régime intéressant car il exclue tout alimentation transformée et génétiquement modifiée mais je ne suis pas tout à fait convaincue par la suppression de tous les féculents.

 

Je ne te conseillerais jamais assez la mesure et la voie du milieu qui est de respecter ton corps grâce à tes ressentis pour être dans un état d’équilibre.

J’espère t’avoir éclairé sur le sujet pour que tu te fasses ton propre avis sur le régime paléolithique.

 

Lumineusement,

 

Alizée

Catégories : Alimentation

%d blogueurs aiment cette page :